Projet Franco-Anglais / proposition de Peter Nepstad

Une narration au passé simple à la premiere personne du singulier.

je ne suis pas ultra fan de la 1ème personne du singulier, mais pourquoi pas ? Je voulais malgré tout faire qque chose de similaire pour le concours prochain, mais à la 3ème personne, cela m’a semblé trop difficile (pour note, Hugo prend cela en compte).
Pour en revenir au projet de création commune, il faudrait que l’on se mettre d’accord pour harmoniser tout cela, car tout sera à mettre au même mode. Effectivement, dans le contexte lovecraft, c’est cohérent. Cela permettrait de voir autre chose en tant qu’auteurs IF que nous sommes. Pour le passé simple, cela me semble difficile étant donné que le joueur verra se dérouler les événements sous son clavier. Mais si tu as une solution ou un truc, parle en. Je suis également partant, du moment que le reste de la troupe l’est aussi.
En tout cas il faudra décider de cela en premier, car j’ai déjà commencé un peu à écrire, aussi il faudra indiquer la direction à prendre pendant qu’il est encore temps.

L’intégration de visuels ou de sons.

oui bonne idée. Et bon courage Stab :slight_smile: On peut aussi utiliser des photos, mais j’aimerais éviter les images recopiées sur des JDR. Par contre on peut peut être demander au musée s’il serait possible d’utiliser les oeuvres des artistes en rapport avec les scènes que nous retiendrons, et les utiliser s’ils l’autorisent (et également autorisent de le publier sur notre site et sur ifarchive etc)

Je vous propose un épisode particulier écrit en Glulx dans lequel l’écran se sépare en deux, un peu comme dans les jeux exemples de Adam Cadre de Gull.
Dans un épisode, le personnage est dans un contexte familier voire rassurant, et dans l’autre, nous sommes un double onirique terrifiant.

Encore une très bonne idée ! Cela pourrait être excellent !

Je vous propose que la réalisation ou la solution des petites scènes oniriques soient les étapes d’un rituel indicible aboutissant à une conclusion terrifiante

je suis partant pour cette idée aussi. Pourquoi terrifiante ? Notre but n’est-il pas de rendre aux Très Grands Anciens leur splendeur d’antan, et renverser ces usurpateurs qui n’ont eu de cesse de détourner depuis plusieurs siècles les hommes de leurs vrais culte et valeurs ?

En effet ça risque d’être du costaud mais ça m’dérange pas j’aime bien dessiner des trucs un peu barrés, je fais d’ailleurs pas mal de poulpes en ce moment étrangement :smiley: (allez savoir peut être que le grand rêveur y est pour quelque chose)…
Bon si on part sur le délire de la diseuse de bonne aventure et de roulotte j’vais essayer de me penchez là dessus, des recherches graphiques pour l’instant histoire de… ça me fais penser qu’il pourrait s’agir d’une cartomancienne et du coup nous pourrions faire une histoire par carte par exemple…

Le récit au passé et à la première personne me semble être une bonne idée (pour l’aspect technique je ne sais plus). Le jeu The Plague - Redux (survival horror) est raconté au passé (c’est l’une de ses particularités) et ça marche très bien. Notez que s’il était 22e au classement de la ifcomp2005 (à cause d’un bug bloquant chez certains ; j’y ai échappé), il est arrivé 3e au classement des auteurs (miss congeniality contest) ! J’avais écrit sur rec.games.int-fiction un post à ce sujet : brasslantern.org/reviews/text/comp05jl.html
Voici l’extrait qui nous intéresse (spoiler très léger) :

Mais bon, je ne suis pas sûr de rendre quelque chose (je n’ai d’ailleurs rien rendu jusqu’à présent) donc à vous de choisir.

Sinon à propos des Grands Anciens j’ai l’impression (peut-être erronée) que les entités extraterrestres supérieures du mythe de Cthulhu n’ont que peu d’estime pour les humains (voire pas conscience de l’existence des humains microscopiques), et les considèrent comme nous considérons la bactérie. Donc cela serait terrifiant au sens de Pascal : « Le silence de ces espaces infinis m’effraie. » Le message serait alors que l’humanité (bien que d’une bêtise souvent infinie) n’a aucun sens face à l’immensité écrasante du cosmos. Je crois que ce sont les écrits des continuateurs qui ont introduit cette mythologie rassurante des Grands Anciens par la suite.

Mais bon, je me trompe peut-être, d’autant que l’horreur Lovecraftienne est aussi une horreur viscérale de la vie, un dégoût (bref j’essaierai de relire l’essai de Houellebecq à ce sujet, même si lui aussi peut se tromper, et que mieux vaut peut-être ne pas adhérer à tous les points de vue de Lovecraft).

en fait j’avais pris pour base le n°99 : « Salem story—the cottage of an aged witch—wherein after her death are found sundry terrible things. » en imaginant arriver dans une petite zone semi-urbaine, près d’une petite maison abandonnée dans laquelle réapparaît le fantôme d’une sorcière, celle-ci pouvant prédire sur le joueur, ou voir des événements passé ou futur dans une boule de cristal.

Hello,

Si Lovecraft peut être traité de diverses façons (personnellement, mes parties de JDR sont plus des Indiana Jones que de l’enquête psychologique), il est raisonnable de diverger en pleine connaissance de cause.

Lovecraft est avant tout un écrivain de l’horreur, il a inventé des créatures vraiment terrifiantes pour l’époque (les Gugs, les Hommes Termites, le Roi en Jaune…), et traite de thèmes horrifiques (par exemple, le héros préfére sauver une boite en métal plutot que la vie de sa soeur, la fascination des grands anciens l’ayant emporté sur son sens moral…)

Voici un traitement très lovecraftien d’un jeu qui va bientôt arriver :

2kgames.com/cultofrapture/news.html

Le site tentacules.net est une encyclopédie au sens strict du terme mais ne rend pas compte de l’horreur indiscible et surtout très pessimiste de l’univers de Lovecraft.

Le postulat de Lovecraft est que la connaissance de l’univers ne peut exister sans la perte de sa propre humanité. (« Les hommes vivent sur de placides ilots de connaissances »). Corrollaire, les Dieux omniscients sont à l’opposé exact des valeurs qui définissent l’humain.
Extension du Corrolaire, le Dieu des Dieux, Azathoth, le Chaos Nucleaire que même Chtulhu et Nyarlathotep craignent est un Dieu idiot et autiste (en termes de jeu de rôle, il a une intelligence de 0). Cela n’empeche pas des humains fous de le vénérer quand même…

Pour répondre à JLP, les Dieux du Panthéon Lovecraftien considèrent plutot les hommes comme des fourmis : leurs suppliques et leurs voeux ne sont qu’une perte de temps, mais ils sont au courant de leur existence. D’ailleurs, l’humanité a pu prospéré pendant une courte période (40 000 ans à ce jour) parce que pour des raisons liées à des configurations astrales, ces Dieux sont privés de leur pouvoir sur la Terre pour l’instant, mais ces sceaux peuvent être brisés par des humains mal intentionnés, ou maladroits, donc chaque Dieu y va de sa petite technique pour utiliser l’humanité : Chtlulu depuis sa prison sous le Pacifique de Rlyeh la morte envoie des cauchemars fascinants aux esprits faibles, Nyarlathotep se fait tantôt Diable pactisant, tantôt Jésus (c’était lui !), Yog Sothoth s’incarne en Google…etc…

Le jeu semi-lovecraftien que j’ai écrit pour la compétition 05 était hautement parodique, car en général la simple connaissance ou la contemplation d’une représentation d’un dieu suffit à rendre fou à vie. Parfois, c’est même pire, la vision du Dieu Sous le Volcan, Ganathotoa, pétrifie irrémédiablement votre corps mais rend votre cerveau immortel, pas cool !

Le pendant des tristes cités américaines des quartiers pauvres des années folles, ce sont les Contrées du Rêve, des fantasmagories issues du revival fantasy du XIXème, mais ces cités magnifiques aux toits dorés, aux galions survolants les nuages, aux forteresses d’obsidiennes et d’eaux transparentes, où l’on peut naviguer jusqu’à la Lune sont comme un superbe masque cachant un visage de Gorgone : la fille du Seigneur de la lune (5 ans) torture à mort ses camarades de jeu par plaisir, il est courant d’emmurer vivant un homme dans une partie d’une construction que l’on veut voir durer longtemps, et je vous passe les divers rites cannibales et atroces qui parsèment ce pays…

Concernant l’aspect Visuel de l’Indiscible, je possède entre autres les ouvrages suivants que je vous commente :

amazon.com/Art-H-P-Lovecraft … 1589943074

→ Le moins bon (je l’ai feuilleté une fois et je l’ai rangé), une vision très hollywoodienne du mythe.

sceneario.com/bd_3562_mythes_de_cthulhu_(les.html

→ le meilleur, il y a une vraie recherche (commentée qui plus est) sur le thème : comment illustrer l’horreur que l’on ne peut décrire ? avec des effets graphiques pas faciles d’accès mais remarquables

bedetheque.com/serie-9539-BD … ft-(Soleil.html

→ mon préféré, une fausse autobiographie du maître délicieuse pour l’initié et qui sombre dans une horreur indiscible.

Voilà pour quelques éléments de contexte !

Make Lovecraft, not Warcraft !

JB

pour ma part, manque de pot, je ne pourrais pas remettre tout de suite la mains sur les 3 livres que j’ai dans la collection « bouquin », qui représentaient normalement le total des traductions de Lovecraft en fraçais.

Petite question : si je veux modifier des fichiers qui sont dans ton zip, comment faire pour synchroniser avec ton avancement ?

JB

au niveau de la modification de la bibliothèque pour la 1ère personne, cela serait bien en fait que cela soit dans un fichier extérieur, pour le réutiliser facilement sur d’autres projets.
Pour le fichier principal du projet, je ne crois pas y avoir touché depuis le zip donc fait comme tu veux pour le moment.
Pour les fichiers individuels, je pense que dans un premier temps c’est mieux que chacun fasse le sien et qu’on les fasse tourner ensuite.
Est-ce qu’à terme cela serait une bonne chose d’utiliser un gestionnaire de version sur sourceforge par exemple, de type subversion ou cvs ?

Voilà un premier fichier d’avancement.

attracteurs-etranges.com/cpb.zip

Le gluxle est un interpreteur sous windows, lancez cpb.ulx avec (ou avec votre autre interpreteur).

Pas d’images ni de son pour l’instant, mais tout est prévu pour.

Le fichier a été adapté pour la narration à la 1ere personne singulier passé.

Bon, pour l’instant c’est pas grand chose, mais au début c’est normal que ca avance lentement…

JB

Avancement du soir, espoir.

Voilà les fichiers :

attracteurs-etranges.com/cpb.zip

Merci d’ouvrir le fichier cpb.blb et pas le ulx svp.

Au menu :

intégration du joueur
le 1er lieu est un peu plus développé, avec notamment des petites anim textuelles aléatoires
ajout d’une image d’intro
ajout d’une image d’illustration
ajout d’un petit bruitage

Continuity is power :slight_smile:

JB

Bon travail JB, je vais commencer également à travailler sur ma partie.

Est-ce que cela vous conviendrait cette licence pour le projet :
creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l’Identique

Cela me semble la plus appropriée pour ce type de jeu. Si besoin on peut en choisir une autre, mais il faudra se mettre d’accord dès le début.

D’autre part, j’ai créé un espace de travail sur tuxfamily, qui est l’équivalent français de sourceforge :

panel.tuxfamily.org/public/grou … e=informfr

Je pense que cela serait un plus de pouvoir également stocker là les différentes versions des bibliothèques en français, si JL est d’accord.

Par exemple j’ai mis là des bibliothèques pour inform 6 traduites en français : viewvc.tuxfamily.org/svn_informf … mfr/trunk/

On pourra également tester le travail en commun avec le jeu, je vais regarder comme faire cela facilement sous windows (edit : tortoisesvn semble plébicité pour sa simplicité : games-creators.org/wiki/Introduction_à_Subversion_sous_Windows_avec_TortoiseSVN ), il existe des clients pour télécharger et faire les mises à jour. (les projets sont en création et en attente de validation donc il n’est pas encore possible de les regarder)

Il y a également une aide ici :
faq.tuxfamily.org/Welcome/Fr

Ceux qui voudront participer pourront créer un compte et joindre ce groupe informfr

apparemment l’hébergeur ne veut pas de licence CC pour du code, même si dans notre cas il y aura plutôt 90 % de texte et 10 % de code vu que c’est une aventure.
Une licence BSD ça vous va ? fr.wikipedia.org/wiki/Licence_BSD

Je propose plutot une licence « Pas vu pas pris ».

Cela consiste à violer joyeusement les copyrights, et créer des contenus dont la portée économique est inférieure à des coûts de procédure.

JB

le problème c’est que c’est pour faire accepter le projet sur l’espace ayant le gestionnaire de version. Je ne crois pas qu’ils proposent la licence « pas vu pas pris ».

Et ca continue…

Voilà les fichiers :

attracteurs-etranges.com/cpb.zip

C’est toujours le cpb.blb

Au menu :

rajout d’une roulotte avec image et oui madame
rajout de l’intérieur de la roulotte avec image et petite musique d’ambiance

A la prochaine étape je m’occupe de peupler la roulottes de quelques objets mystiques qui seront nos portes vers les lieux communs.

Continuity is power !

JB

ps : JLP pourrait il nous faire une petite intervention magique pour redimensionner les images automatiquement ?

j’ai mis l’avant dernière version ici :

viewvc.tuxfamily.org/svn_informf … uns/trunk/

Je vais voir si je peux ajouter sur la version en cours ce qui a été modifié depuis hier (car j’ai également modifié des choses dans le code de cpb.inf).

Ensuite cela serait bien que l’on puisse travailler directement sur le svn, en suivant les instructions ici : faq.tuxfamily.org/SVN/Fr

(edit : ) j’ai ajouté les modifications. J’ai également ajouté du code pour que cela compile en zmachine, et j’ai décommenté la partie avec la boule de cristal pour que je puisse atteindre la partie sur laquelle je travaille. Même si cela peut être amélioré, il sera toujours temps de le faire ensuite, en tout cas cela serait bien de pouvoir travailler en parallèle sans se gêner les uns les autres.

Quoi qu’il en soit, je regarderais demain, ou tout à l’heure si je ne suis pas trop fatigué, comment utiliser svn avec windows et tortoisesvn.

J’essaierai en tout cas…

le SVN fonctionne bien, y compris sous windows (temps d’installation et de configuration de tortoiseSVN estimé à 3-5 minutes…)

Les instructions sont ici :

ifiction.free.fr/forumBB/viewtopic.php?p=2265

Je fais une petite pause le temps de m’habituer à notre nouvelle interface de synchronisation…je reprends l’écriture avec vous bientot :slight_smile:

JB

j’ai trouvé le livre en question, traduit en « le livre de raison », dans le tome 1 (page 1051) de l’anthologie complète des oeuvres de HPL chez Robert Laffont :
amazon.fr/Oeuvres-H-P-Lovecr … 2221056841

Une partie est des conseils à l’écriture, avec des éléments type et des idées pour la construction d’un récit d’épouvante, la seconde partie est avec les fragments en question, dont on trouve la version anglaise sur le site dont il a été question plus haut dans ce fil.